Types de réactions inflammatoires

On distingue deux types de réaction inflammatoire:

  • L’inflammation aigüe qui est non spécifique est se met en place très rapidement. Les principaux intervenants sont les cellules capables de détruire l’agresseur. Une fois l’agression contrôlée, le tissu est réparé et l’inflammation prend fin ;

  • L’inflammation chronique intervient lorsque l’inflammation n’est pas contrôlée et persiste dans la durée. Dans ce cas, les mécanismes de défense font appel aux mécanismes immunitaires qui sont plus spécifiques. Autrement dit, la réaction inflammatoire devient défavorable et doit être contrôlée par des médicaments.

 

Lorsque l’inflammation est locale, on peut observer des manifestations locales, c’est-à-dire au niveau du site d’agression. Dans ce cas, la peau est rouge, chaude, douloureuse et gonflée. Ces symptômes sont expliqués par un afflux sanguin plus important généré au site d’inflammation à cause de la dilatation des vaisseaux (sous l’action de médiateurs chimiques). La douleur est engendrée par la pression exercée sur les terminaisons nerveuses.