Diagnostic et traitement

Le diagnostic d'un inflammation

Une inflammation est d’abord diagnostiquée cliniquement par l’observation des 5 symptômes caractéristiques : la douleur, la chaleur, le gonflement et la rougeur et la perte fonctionnelle.

 

Si nécessaire, l’examen clinique est complété par une prise de sang à la recherche des marqueurs de l’inflammation dans le sang.

D’autres examens complémentaires peuvent être effectués afin de déterminer la cause de l’inflammation.

Le traitement de l'inflammation

La prise en charge d’une inflammation diffère selon sa cause et sa sévérité. Généralement, elle vise à diminuer les symptômes par l’utilisation d’anti-inflammatoires. Il y a les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme Pedifen® (ibuprofène). Il existe aussi des anti-inflammatoires stéroïdiens (les corticoïdes) qui agissent d’une autre façon. Dans le traitement de l’inflammation chronique des nouvelles thérapies à base d’anticorps permettent de cibler et détruire les molécules en cause dans l’entretien de la réaction inflammatoire chronique.

 

Lorsque l’inflammation est liée à une infection, selon l’agent pathogène en cause, le médecin peut prescrire un antibiotique en cas d’infection bactérienne, un antifongique en cas d’infection par un champignon ou un antiviral en cas d’infection par un virus.

Enfin, l’application de froid permet de soulager la douleur et réduire l’œdème de l’inflammation.

Schema inflammation.png
afbeelding bij inflammation.png