C'est quoi?

La réponse inflammatoire - les mécanismes de la réaction inflammatoire

Une inflammation ou réaction inflammatoire est une réaction des tissus vivants et vascularisés du système immunitaire à une agression externe (infectiontraumabrûlureallergie, etc) ou interne (cellules cancéreuses). C'est un processus qui met en œuvre des phénomènes vasculaires, cellulaires et la libération de plusieurs types de médiateurs dont des prostaglandines.

. Cependant, la réaction inflammatoire peut aussi être néfaste Le recours aux médicaments, plus particulièrement aux anti-inflammatoires est parfois nécessaire pour traiter l’inflammation.

  • Habituellement, une inflammation est un processus bénéfique qui a pour but d'éliminer l'agent pathogène et de réparer les lésions tissulaires.

  • Parfois l'inflammation peut être néfaste lorsqu’elle est inadaptée ou incontrôlée. Ceci est possible par:

    • l'agressivité de l'agent pathogène

    • sa persistance

    • le siège de l'inflammation

    • des anomalies des régulations du processus inflammatoire

    • une anomalie quantitative ou qualitative des cellules intervenant dans l'inflammation

 

En général une inflammation se manifeste par:

  • une rougeur (érythème correspondant à une vasodilatation locale) ;

  • un gonflement (œdème) ;

  • une sensation de chaleur ;

  • une douleur qui semble pulser ;

  • une éventuelle altération du fonctionnement de l’organe concerné (ex : difficulté à bouger (impotence fonctionnelle) dans le cas d'une articulation).

Une réaction inflammatoire est le plus souvent locale. Elle implique plusieurs éléments qui sont propre à une activation du système immunitaire. Il y a un rôle pour les globules blancs, des enzymes et des médiateurs chimiques.

 

Une lésion tissulaire, suite à une agression, entraîne la mobilisation des globules blancs qui vont produire ou favoriser la production d’autres molécules qui à leur tour sont responsables pour les symptômes.

inflammation.png

L’agression des cellules par une infection ou une lésion active des cellules qui libèrent des médiateurs de l’inflammation comme l’histamine, des cytokines pro-inflammatoires et d'autres composés actifs. Les conséquences fonctionnelles de cette activation sont l’élimination du pathogène et/ou la réparation de la lésion.

Dans la réaction inflammatoire, les acides gras de la membrane de la cellule sont transformés en entre-autres des prostaglandines. La biosynthèse est significativement augmentée dans les tissus enflammés et ceci contribue au développement des signes cardinaux de l'inflammation aiguë.