Pourquoi ai-je la fièvre?

Fever.png

La fièvre est une réaction naturelle de l'organisme. L'augmentation de la température n'est pas causée par l’agression externe mais par notre propre système immunitaire qui essaye de se défendre contre cette agression.

La fièvre résulte d’un trouble du centre thermorégulateur.

Notre cerveau possède d’un centre thermorégulateur qui fonctionne comme un thermostat interne. Un thermostat est un dispositif permettant de maintenir un système à une température relativement stable. La température désirée est mise et quand il y a des déviations trop prononcées de cette température désirée des mécanismes sont déclenchés afin de maintenir la température désirée.

Dans le corps, le thermostat ou centre thermorégulateur est situé dans l’hypothalamus, une zone à fonctions spécifiques dans le cerveau.

  • L'hypothalamus est une structure du système nerveux central, située dans l'encéphale (partie du cerveau), qui est entre autres responsable de réaliser la liaison entre le système nerveux et le système endocrinien.

  • De cette façon, l'hypothalamus est responsable de plusieurs processus métaboliques et d'autres activités du système nerveux autonome. (Le système nerveux autonome (aussi appelé système nerveux viscéral ou système nerveux végétatif) est la partie du système nerveux responsable des fonctions non soumises au contrôle volontaire)

  • Une des fonctions de l’hypothalamus est la thermorégulation.

  • On peut le voir comme un « thermostat »

    • Normalement le thermostat du corps est réglé à +/- 37°

    • Dans la fièvre, tout se passe comme si le thermostat hypothalamique était réglé pour une température de référence supérieure à 37 °C.

  • Les perturbations de la température de référence du thermostat hypothalamique découlent de l’action de substances pyrogènes. (substances qui augmentent la température corporelle) Ces substance pyrogènes induisent une surproduction de certaines « prostaglandines » au niveau de l’hypothalamus. Ceci met la température de référence à un autre niveau et la fièvre apparait.

 

En cas d'inflammation, l’hypothalamus libère des substances qui régulent le mécanisme immunitaire. La fièvre en est l'une des conséquences.

Malgré que la fièvre soit désagréable, elle a dans beaucoup de cas un rôle utile :

  • De nombreux agents pathogènes, tels que les bactéries et les virus, ne résistent pas aux températures élevées.

  • Les pics de fièvre font en sorte que votre mécanisme de défense continue à fonctionner jusqu'à ce que les germes soient combattus.

La fièvre est donc un symptôme courant de maladie. Elle est particulièrement fréquente en cas de rhume, d'infection de la gorge et/ou des oreilles, et de grippe. Une sensation de chaleur, des frissons, des maux de tête, une sensation de grippe, de faiblesse et de léthargie ne sont que quelques-uns des symptômes associés à la fièvre. Heureusement, toutes les poussées de fièvre ne nécessitent pas une visite chez le médecin.