Parol.png
GMP Frans.png

Parol® comprimés

Boîte de 30 comprimés de 500 mg de paracétamol

Le mot « Parol® » est imprimé sur chaque comprimé

Parol FR.png

Parol® en forme comprimé est un analgésique et antipyrétique très efficace. Parol® est indiqué pour soulager des douleurs légères à modérées et pour réduire la fièvre.

Parol® comprimé est utilisé pour le traitement symptomatique des douleurs aiguës ou chroniques : maux de tête, rage de dents, dysménorrhée, migraine, myalgie, névralgie, douleurs posttraumatiques, douleurs postopératoires et douleurs musculosquelettiques.

Ce médicament peut également être utilisé comme antipyrétique et antidouleur dans les cas de grippe, de rhume, de maux de gorge, de sinusite, et d'autres affections fébriles aigües.

Parol® comprimé n'est pas indiqué en dessous de l'âge de 6 ans. Dans le cas nécessaire, Parol® Suspension est disponible.

 

Mode d'administration

  • Avaler les comprimés avec un verre d'eau

  • Comme pour tout analgésique, le traitement sera aussi bref que possible et sa durée strictement adaptée à celle de la symptomatologie

  • En cas de problèmes de déglutition le comprimé peut être cassé en deux pour faciliter la prise

  • Toujours respecter un intervalle minimal de 4 heures entre deux prises

  • Ne pas utiliser de manière concomitante avec d'autres médicaments contenant du paracétamol

  • Ne pas dépasser la dose prescrite.

 

Grossesse et allaitement

Parol® peut être utilisé chez la femme enceinte.

Après administration orale, le paracétamol est excrété dans le lait maternel en faibles quantités. On n'a rapporté aucun effet indésirable sur les nourrissons à doses thérapeutique recommandées chez les femmes allaitantes.

Effets indésirables

Aux doses thérapeutiques de paracétamol, peu d'effets indésirables apparaissent.

Contrairement aux AINS, Parol® possède l'avantage de ne pas être associé à des saignements gastriques.

 

Surdosage : si on dépasse la dose maximale recommandée de Parol® (> 4 g/jour pendant plusieurs jours) on parle de surdosage. En cas de surdosage, un vomissement doit être induit ou un lavage gastrique pratiqué.

Les conséquences du surdosage peuvent être très graves.

  • Un surdosage peut mener à une intoxication avec les nausées, les vomissements, l'anorexie, la pâleur et les douleurs abdominales. Ces symptômes apparaissent généralement dans les 24 heures suivant le surdosage du médicament

  • Un surdosage en paracétamol de 10 g ou plus en une seule prise chez les adultes, ou de 150 mg/kg de poids corporel en une seule prise chez les enfants peut endommager le foie d’une façon irréversible. Ces signes cliniques apparaissent généralement après deux jours